Reflective thoughts

Il est de ‘rigueur’ sur la blogosphere et les réseaux sociaux de faire un bilan de son année, d’étaler ses soucis, ses joies, ses craintes. Personnellement je me vois mal crier sous tous les toits (= en statut facebook!) ce que j’ai vécu cette année. Parce que 2013, on peut le dire, ca a été la pire année de ma vie (jusque ici bien évidemment!).

Et puis comme écrire a un effet thérapeutique sur moi, j’ai quand même rédigé ces « quelques » lignes (oui la bonne blague mais vous commencez à me connaitre, j’aime écrire!)

Oh 2013….

J’aimerai effacer cette année à tout jamais, oublier toutes mes souffrances, mes peurs, mes pleurs, juste oublier ces 365 jours…

Il n’y a pas eu que du mauvais, bien évidemment, j’ai eu mon Master, j’ai décroché un stage sur Paris, je me suis rapprochée de Nick, j’ai su que Maria était la personne la plus extraordinaire qu’il m’ai été de rencontrer,  j’ai fait la connaissance d’Amy, j’ai vécu des choses extraordinaires avec Luiz et maintenant ces quatre là sont mes meilleurs amis. J’ai découvert que décidément, j’aimais vivre « ailleurs » et que oui, je sais me débrouiller toute seule.

Mais la liste des « bonnes choses » s’arrête là.

Nietzsche le disait si bien « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». Et bien Nietzsche je me demande quand même si tu as vraiment vécu des moments où tu te dis que cela ne sert plus à rien de vivre, où la pensée de te lever le matin t’es insoutenable , où tu hais tes pensées et veux disparaitre pour toujours. Plus fort vraiment? Je n’ai jamais été aussi vulnérable et encore maintenant je suis consciente du chemin qui me reste à parcourir. De ces moments de souffrance pendant les repas, de ces réflexions, anodines pour la plupart, mais qui me vont droit au cœur. De ces moments de désespoir ou me faire mal me semble la seule solution. De ces changements d’humeur soudains qui me font haïr mon existence.

Non 2013, tu n’as pas été tendre avec moi, tu ne m’as pas fait grandir, tu ne m’as pas appris grand chose à part que certains combats ne peuvent être combattus à plusieurs et que parfois on est seul face à nos choix et nos actions.

2013 tu m’as changé, et je ne serai plus jamais la même. Cette souffrance je l’aurai toujours en moi, j’y pense tout le temps, elle ne me quitte jamais.

J’ai tellement hâte de tourner la page, même symboliquement. Ma vie va vraiment (re)commencer le 17 Mars, quand l’avion décollera de l’aéroport Charles de Gaulle pour m’emmener loin, très loin, dans ce pays que j’aime tant, sur cette terre que j’ai tant chérie. Un retour en arrière? Non, juste me souvenir, m’imprégner de toute cette énergie positive dont seuls les américains ont le secret, admirer le plus beau ciel au monde, pour mieux repartir, gonflée à bloc, et essayer d’arrêter de mentir et de me mentir.

Le 17 Mars sera mon 1er janvier à moi et croyez moi, je vais le savourer ce jour là ….

Listening to: Falling by Haim

Publicités