« I want to see all of the things that we’ve already seen »

L’amour, l’amour, l’amour ….

C’est compliqué et en même temps tellement simple. De tomber amoureux, de rire, de s’engueuler, d’être jaloux, de posséder, ….

On a beau avoir eu plein de relations, avoir trébuché, on continue quand même a y croire.

Cela va faire 8 mois, 8 mois de bonheur intense, mais aussi de ces choses qu’on ne dit pas aux autres, de silences, de pleurs, de colères.

C’est difficile d’expliquer à quelqu’un que cette personne l à, oui cette personne à qui je donne la main, est tellement plus qu’un simple « c’est mon copain » Que c’est aussi mon meilleur ami, mon confident, et que oui, peut-être qu’un jour nos chemins se sépareront, mais que pour le moment, pour une certaine période de vie qui, j’espère, ne prendra jamais fin, il est tout pour moi .

Parce que j’ai trop d’amour
Tu viens voler mes nuits du fond de mon sommeil
Et fais pleurer mes jours

Parce que je n’ai que toi
Le cœur est mon seul maitre et maitre de mon cœur
L’amour nous fait la loi
Parce que tu vis en moi
Et que rien ne remplace les instants de bonheur
Que je prends dans tes bras
Je ne me soucierai ni de Dieu, ni des hommes
Je suis prêt a mourir si tu mourrais un jour
Car la mort n’est qu’un jeu compare à l’amour

Et la vie n’est plus rien sans l’amour qu’elle nous donne

Parce que je suis au seuil
D’un amour éternel  je voudrais que mon cœur
Ne portât pas le deuil
Parce que
Parce que
Parce que

(Aznavour)

 

L’acte d’amour ne peut exister sans un accord physique et très souvent cérébral, qui fait que deux personnes se plaisent ensemble, à parler très tard et à se sentir au chaud.
Françoise Sagan, Je ne renie rien (Entretiens 1954-1992)
“I love you without knowing how, or when, or from where. I love you simply, without problems or pride: I love you in this way because I do not know any other way of loving but this, in which there is no I or you, so intimate that your hand upon my chest is my hand, so intimate that when I fall asleep your eyes close.” ― Pablo Neruda, 100 Love Sonnets

 

Oceans (Where feet may fail)- Hilsong United

Shiver – Lucy Rose

Publicités